Rôle de l'infirmière

  

  • Accueil et accompagnement :

 

       Toute personne, élève et personnel du lycée, pour quelque motif que ce  soit, notamment d’ordre médical, relationnel ou psychologique peut venir à l’infirmerie.

 

  • Soins et traitements :

 

        Ils peuvent être dispensés à l’infirmerie  pour un problème de santé ponctuel  ou  chronique (dans le cadre d’un  PAI  ou d’un PPS). L’infirmière assure aussi un suivi de l’état de santé des élèves pour repérer d’éventuelles difficultés et peut en référer au médecin scolaire avec qui elle travaille en  collaboration. Elle assure également la prise en charge des urgences lorsqu’elles surviennent dans l’établissement.

        Un élève présentant un problème de santé ne peut décider seul ou avec ses parents de rentrer chez lui sans en référer à l’infirmière.

 

  • Ecoute :

 

       L’infirmerie est un lieu de discrétion   (l’infirmière est liée au secret professionnel). L’élève qui a des problèmes particuliers (Pb familiaux, échec scolaire, relations avec ses camarades, pbs de l’adolescence, mal être....) peut venir se confier et demander conseil si besoin. L’infirmière l' écoutera sans jugement et  essaiera de trouver une solution avec lui  en l’orientant vers des réseaux d’aides intérieurs ou extérieurs à l’établissement.

Un suivi de l’élève sera alors mis en place  de façon à lui apporter un soutien mais aussi pour  pouvoir moduler sa  prise en charge en fonction de l’évolution du problème.

 

  • Prévention :

 

       L’infirmière apporte conseils et informations lors des passages à l’infirmerie, des dépistages, des entretiens personnalisés. Elle peut aider l’élève à trouver des réponses à des questions qu’il  se pose sur divers sujets tels que : la sexualité, la contraception, les addictions (tabac, alcool, drogue), un probleme  alimentaire (anorexie, boulimie) etc.

 

       Elle intervient aussi auprès d’adolescents en danger en mettant en place les mesures nécessaires pour assurer leur protection. Elle travaille en réseau avec des travailleurs sociaux.(assistantes sociales, éducateurs, psychologues..)

 

       Elle participe à la mise en place d’actions d’éducation à la santé dans le cadre du CESC (comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté) .Cette année, l’accent a été mis sur le respect notamment en ce qui concerne les relations hommes/ femmes. D’autres thèmes ont également été abordés comme l’éducation à la sexualité, les addictions et la sécurité routière.

 

 

 

Modifier le commentaire 

par CANDICE LARRUE le 13 févr. 2016 à 18:26

haut de page