Echange avec l'écrivain de polars Peter May (13/10/2013)

paru dans la Dépêche du 13/10/2013

L'écrivain de polars Meter May a captivé les lycéens

Peter May a rencontré 86 élèves vendredi au lycée cantonal de Fonsorbes./ Photo DDM

 

 

Peter May a rencontré 86 élèves vendredi au lycée cantonal de Fonsorbes./ Photo DDM

 

 

*************

Dans le cadre du Festival Toulouse Polars du Sud, la médiathèque de Saint-Lys a été l’instigatrice d’une rencontre -comme chaque année- avec les lycéens et un auteur de polar étranger.

Un Ecossais du Lot !

Vendredi, 86 élèves du lycée Clémence Royer de Fonsorbes ont eu le privilège d’accueillir Peter May, auteur écossais mais qui réside dans le Lot depuis de nombreuses années. Cet écrivain, célèbre pour ses polars et adaptations à la télévision en Grande-Bretagne et bientôt en France, a répondu en français aux questions des élèves de seconde qui avaient lu et étudié «meurtres à Pékin» le tome d’une longue série. Puis cet ancien journaliste et scénariste a conversé en anglais avec des élèves de première et de terminale qui suivent le cours d’anglais approfondi. Ils avaient lu son livre «The Gosth marriage». Les enseignants de «littérature et société», de «français» et de de «langue vivante anglais» ainsi que la documentaliste du lycée avaient bien préparé en amont cette rencontre. Janis May, l’épouse de Peter May, a aussi très gentiment dialogué avec les jeunes.

Un bon genre

«Le polar est un bon genre en littérature car il explore la condition humaine. Dans ma série en Chine, le thème des manipulations génétiques est très important car c’est un sujet qui m’interpelle». Son nouveau roman policier est prévu pour janvier prochain: l’intrigue se déroule au Québec et dans les îles Hébrides en Ecosse. «L’histoire de ces îles est passionnante». Une autre destination pour voyager à travers sa plume, s’instruire sur l’histoire de ces contrées et frissonner.

Modifier le commentaire 

par YANNICK GUILLET le 14 oct. 2013 à 16:32

haut de page